La bouillie bordelaise, une solution efficace, mais pas sans inconvénients.

Publié le par association les jardins du vallon

Ne peignez pas vos tomates en bleu !

bouillie bordelaise

Même si la bouillie bordelaise est bleue, ne transformez pas vos plants en végétaux de la planète Schtroumpf. Après pulvérisation, les feuilles doivent rester vertes et fonctionnelles.

Pour éviter le départ du mildiou lors des périodes pluvieuses ou très humides, la bouillie bordelaise est efficace, mais elle n'est pas un remède anodin à pulvériser sans modération sur les tomates et les pommes de terre. Bien qu'encore autorisé en culture biologique, le cuivre contenu dans la bouillie bordelaise (sous forme de sulfate) présente de nombreux inconvénients.

Pour les feuilles d'abord, qui n'apprécient pas beaucoup d'en être recouvertes. Le cuivre est phytotoxique à forte dose et s'il est appliqué sur un feuillage mouillé. Certaines plantes ne le supportent pas, les tomates moins que les pommes de terre. La dose doit donc être réduite sur les tomates. De plus, le cuivre durcit les cellules superficielles des feuilles qui sont moins souples. Les orifices de respiration, les stomates, qui laissent entrer le gaz carbonique pour le transformer en sucre et échapper l'oxygène et la vapeur d'eau, sont alors moins efficaces.

Pour le sol et son activité biologique ensuite, car le cuivre est toxique pour les champignons du sol. Normal, c'est un fongicide. Or, la plupart des champignons du sol sont les amis des jardiniers car ils fabriquent l'humus, source de fertilité. Pire, le cuivre tue à petit feu les vers de terre, laboureurs infatigables, artisans de la structure grumeleuse du sol.

Il faut donc limiter son usage au strict minimum, d'autant que le cuivre s'accumule dans les sols. S'en passer serait l'idéal, mais on n'a pas encore trouvé de solution biologique de remplacement aussi efficace.

Limiter les doses

Plusieurs pulvérisations à demi-dose, renouvelées régulièrement, valent mieux qu'une grosse dose qui laisse les plantes toutes bleues. La bouillie bordelaise ou autre fongicide au cuivre est lessivée par les pluies. Au-delà de 20 mm de pluie, ou après des pluies violentes, ou encore après trois semaines, on constate que le cuivre n'est plus efficace. Il faut donc renouveler l'application avant que les champignons ne germent et ne pénètrent dans les feuilles.

À la bouillie bordelaise (bleue de préférence), ajoutez toujours un mouillant (vendu en jardinerie), un produit qui assure une meilleure répartition de la bouillie sur la feuille et une meilleure résistance au lessivage.

Brouillard fin et distant

Renoncer aux applications par poudrage. Réglez le pulvérisateur pour obtenir un brouillard de fines gouttelettes. Pulvérisez à une distance de 50 cm au moins des feuilles pour éviter toute application excessive. Le produit ne doit pas ruisseler, faute de quoi, le haut des feuilles ne serait pas protégé, tandis que le bas aurait double dose, ce qui serait donc inefficace. Après la pulvérisation, vous devez à peine voir le bleu du cuivre.

Textes et photos :Denis PÉPIN.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :